finot conq

 

 


Une fleur pour Busan

Une porte entre la mer et la terre


Nous avons une camélia devant notre porte, nous le soignons pour ravir nos enfants, nos petits-enfants, pour accueillir nos visiteurs.
Cette île, Gadeokdo est une porte entre la mer et la terre, un ilot pour faire rencontrer les gens de la mer et les gens de la terre..


L'aménagement de Pusan doit permettre de préserver :

  • la nature originale : la montagne, la forêt, la mer, les rivages, la lagune.

  • L'histoire du lieu telle que l'a façonnée les hommes : villages, pécheurs, aquaculture, culture en terrasses.


L'île doit évoluer pour permettre de donner un emploi à ceux qui y résident si cela est possible ou la capacité d'aller travailler à Pusan.

L'île doit, en préservant son état tel qu'il est actuellement, ouvrir aux autres ses richesses :

  • Accueillir une part de recherches sur la mer et les énergies nouvelles

  • Accueillir un centre de séminaire international ayant comme thèmes les échanges entre la terre et la mer.

  • Accueillir des vacanciers lorsqu'il n'y a pas de séminaire.

  • Accueillir une base de départ et d'arrivée pour les voiliers de croisière.

Les navigateurs en voilier sont les ambassadeurs des beautés de la mer, silencieux, respectueux de leur environnement.

  • Accueillir les visiteurs à la journée venant de Pusan.


Le premier pôle sur la lagune, est un lieu de rencontre entre les hommes et la mer.

Un deuxième pôle, près de la partie Sud, permet d'accueillir des petits bateaux de régate que l'on peut mettre à terre.

Il peut y avoir régulièrement une activité pour le weekend et au printemps ou en été des compétitions nationales ou internationales..

Cette concentration en deux points seulement permet de mieux respecter l'environnement et, ainsi, préserver l'avenir.

La lagune garde son état original et son aménagement est réversible car toute son implantation est déplaçable, cela permet de draguer et nettoyer plus facilement en déplaçant les maisons.

Une étude spécifique doit être faite pour maintenir et augmenter sa profondeur, à certaine endroits et pour éviter son envasement en utilisant dragage et courants.

L'implantation sud utilise le trou de la carrière pour un centre de congrès et de régates intégré au volume de la montagne.

Pendant les weekends et les vacances, les visiteurs de journée pourront jouir de l'île sous tous ses aspects :

  • Les bords de l'eau

  • Les sentiers de montagne

  • Les bords de la lagune

  • Le repos dans les cafés et les restaurants.


Si l'on veut garder le caractère, la nature de l''île, il faut limiter le nombre d'habitants, de congressistes et de visiteurs à la journée.

Cette limitation se fera par le contrôle des constructions fixes ou flottantes, et par le contrôle du flux qui vient sur l'île.

La circulation automobile est réservée exclusivement à l'entretien (équipements, logements) et la sécurité.

Des parkings, près des points d'entrée accueilleront les voitures ( résidents et certains visiteurs ).

Un tramway permettra de transporter hommes et marchandises.

Des navettes maritimes donneront un deuxième moyen d'accès et de déplacement.

Enfin, le transit piétonnier sera le moyen de transport le plus courant.


Au fur et à mesure que l'île va s'équiper, il faudra faire un effort pour renouveler et améliorer l'habitat existant.

L'habitat traditionnel sera maintenu dans son emprise actuelle. Cette emprise sera au besoin légèrement augmentée.

Toutes les constructions fixes ou flottantes sont énergétiquement neutres.

Deux types de panneaux solaires les équipent : thermique pour le chauffage et l'eau chaude, photovoltaïque pour l'électricité.

Des échanges d'électricité avec le contient permettent de compenser la surproduction ou la sous-production.

Des nouveaux réservoirs sont construits dans le marécage du bas pour décanter et stocker l'eau qui vient des collines.

Un traitement de l'eau permet de l'épurer et de la recycler pour l'usage de l'hygiène (toilettes, douches). Il faut sans doute mettre en place une double circuit d'eau.

Tout est fait pour que l'île reste une fleur, un paradis, une porte ouverte entre la terre et la mer.


Les atouts de Gadeokdo

Ce qui fait la valeur de Gadeokdo est ce qui a toujours été :

  • La montagne

  • Sa végétation

  • La mer

  • La lagune

Et ce que les hommes en ont fait :

  • Les villages

  • Les cultures, surtout en terrasses

  • La pêche

  • L'aquaculture.


Le but de l'aménagement est de :

  • préserver au mieux ce qui existe et ce qui est fragile : la montagne, la forêt, la nature sauvage, la côte, la lagune, les cultures en terrasses

  • améliorer l'habitat local, l'aquaculture

  • adapter la pêche à l'environnement halieutique actuel

  • montrer aux visiteurs extérieurs toute cette richesse en développant un centre de recherche, un centre de rencontres et de congrès, un accueil pour les voiliers de croisière, une centre de régates, un accueil pour les visiteurs à la journée qui viennent de Pusan.


La montagne

Elle est conservée telle qu'elle est en en aménageant quelques sentiers de promenade.
Les promeneurs devront rester sur les chemins pour préserver la forêt, la garrigue, qui sont fragiles.

Le nombre de promeneurs sur les chemins restera dans des limites raisonnables pour que la ballade soit plaisante pour eux et afin de ne pas les inciter à sortir des chemins.

La longueur totale des chemins piétonniers est de 27 km environ.

Ils ne peuvent raisonnablement accueillir, à un moment donné, plus de 2500 promeneurs. Les autres promeneurs sont arrêtés sur les places, dans les restaurants ….

Les haltes sanitaires intégrées seront développées tous les 2 Km.


Les cultures

Les cultures en terrasse devront être préservées (au besoin, subventionnées) pour garder le caractère traditionnel du bas de coteaux comme actuellement.

Pêche, aquaculture devront (après étude des capacités de maintien) faire l'objet de soins particuliers pour maintenir une qualité d'environnement et maintenir un certain nombre d'emplois pour les habitants de l'île.


Les villages

Pour les habitants permanents, les villages garderont leur emprise actuelle, avec un léger élargissement quand cela est nécessaire.

Les villages seront restaurés en même temps que l'évolution de l'habitat.

Les maisons, pour donner plus de confort, seront remplacées par des maisons à un étage, sans doute plus accolées en gardant une place pour le jardin vers l'arrière.

Les nouvelles maisons, mises en place progressivement, seront plus isolées thermiquement et équipées de panneaux solaires thermiques et électriques comme le reste des constructions neuves.

Cela doit faire l'objet d'une étude spécifique de façon que l'évolution des maisons, l'évolution de la structure des villages soit souhaitée et acceptée par les habitants.

Le développement de l'hôtellerie, les restaurants, pour les congressistes, les vacanciers, les touristes, les auditoriums, les salles de travail pour les congressistes, se feront sur deux implantations principales

  • une organisation flottante sur la lagune

  • un complexe hôtelier dans la carrière sud-est.


La lagune

La lagune fera l'objet d'une étude et d'un traitement particuliers.

L'isthme à l'est sera percé pour laisser passer les voiliers et les bâtiments flottants arrivant des chantiers navals.

Une étude de simulation en bassin montrera les conditions qui, par le jeu des digues et des courants, favorisera l'approfondissement de la baie ou, au moins, empêchera un envasement trop rapide.

Un dragage de la partie sud-est de la baie portera le fond de 1m à marée basse à 2 à 3m suivant les besoins.

L'implantation mobile des bâtiments futurs, des pontons, des bateaux, permettra dans l'avenir un meilleur entretien de la baie.

Le pari que l'on fait de maintenir la baie est assez audacieux, mais cela peut réussir et l'enjeu en vaut la peine.
Si, dans l'avenir, les études de désensablement s'avéraient erronées, les bâtiments flottants pourraient être utilisés dans d'autres lieux.
Cette situation permet aussi de préserver l'avenir et de garder la baie dans un état le plus près possible de son état originel.


La ville flottante

La ville flottante comprendra :

  • une grande allée arrivant à une place principale avec l'auditorium de 2000 places (congrès, concert …)

  • sur des pontons secondaires seront regroupés des petits villages hôteliers avec leurs salles de travail

  • restaurants, cafés, égayeront également les pontons

  • le pontons se ramifient pour accueillir les voiliers

  • la capitainerie avec sa vigie, le club de voile de croisière se situe près de l'entrée à l'Est.

  • A la racine de l'allée principale, une place et deux placettes pour recevoir les visiteurs qui descendent du tramway. Les places sont entourées de bâtiments légers comprenant restaurants et commerces ainsi que les habitations des gérants qui travaillent sur la station.

  • A l'Est, une zone artisanale pour l'entretien des voiliers et un petit centre de recherche océanographique.

Tout ce lieu, sur l'eau, est assez peu dense et on doit en permanence ressentir la proximité de l'eau, le reflet de la montagne dans la lagune.

L'auditorium, les hôtels, les salles de travail, les restaurants, les bateaux sont organisés et placés pour créer un espace vivant où l'on a plaisir à se promener.

Le jeu des bateaux est visuellement motivant à l'opposé des marinas parking habituelles où la surface du plan d'eau est optimisée.

Tous les toits exposés au Sud sont recouverts de panneaux photovoltaïques foncés qui reflètent le ciel et qui créent un jeu supplémentaire.

Les toits au nord auront une couverture en aluminium.

Les bâtiments sont construits sur des caissons compartimentés, étanches.
La stabilité des bâtiments est conçue pour résister à des vents de 200 km/h (55m/s) et au déplacement des personnes sur un bord : inclinaison maximum de 2°, enfoncement de 15 cm pour les hôtels, (0,5° pour les restaurants, 0,25° pour l'auditorium).

Le tirant d'eau des caissons est de 80 cm.

A pire, dans le cas d'un accident, les pontons reposent au fond de la lagune et les occupants peuvent monter à l'étage en attendant le secours.

Les superstructures sont en général en bois.

Le grand amphithéâtre contient 2000 places (50 X50 m).

Pour y accéder, une place pouvant accueillir si nécessaire 3000 personnes.
Le toit de l'amphithéâtre est un jeu de panneaux solaires rappelant les vagues de la mer et les montagnes alentour.

Il sert de repère pour l'ensemble de la cité flottante.

Les hôtels, les salles de travail sont dans des bâtiments de 15 m d'épaisseur, de 20 à 50 m de long. Ils sont sur deux niveaux.

Les restaurants ont des dimensions plus variées suivant leur place et leur taille, de 20 X 20m à 30 X 30m , le jeu de leur toit, un peu plus libre, permet de rompre la monotonie des hôtels.


Bâtiments, capacité d'accueil


Côté nord de la lagune : cité fleur sur l'eau



Surface de plancher

emprise au sol ou sur l'eau

Auditorium

2000 places

2500 m²

3 000 m²

Hôtellerie

1500 lits

1000 chambres

30000m²

1 800 m²

Salles de travail


22500 m²

15 000 m²

Club

500 personnes

1000 m²

1 000m²

Capitainerie


300 m²

300m²

Restaurants flottants commerces


12000m²

1 2000m²

Total des bâtiments flottants


68300m²

49 300m²

Pontons



24 000m²

Espace occupé par les

voiliers sur l'eau



35 000 m²

Total constructions flottantes, pontons,voiliers



108 300m²

Espace global occupé par le pôle flottant

600 X 600m


360 000m²

Espace global de la lagune



1 390 000m²

 

Donc 92% de l'eau reste libre (108 300 / 1390 000)


Racine de la cité-fleur à terre

Espace non construit mais aménagé

10 000m²



Bâtiments commerciaux

1 500m²

logements administration

1 500m²

Gare

300m²

Entretien des voiliers bâtiments

2 000m²

Centre océnographe - énergies nouvelles

2 000m²

Total construit à terre

7 300m²

Entrée du port

Après le percement de l'isthme, un pont tournant permettant l'accès au nord sera mis en place ou on élargira le pont Nord-Ouest.

Une protection pour l'entrée sera nécessaire.

Cela pourra être une digue fixe ou une digue flottante déplaçable qui permettra de gérer au mieux le flux des courants pour favoriser le non-envasement de la lagune.

Le Pôle Sud

Dans la carrière sud un volume de 120X120X30 m est à reconstituer. :

Sur 8 niveaux , gradins successifs avec terrasses et jardins

1000 habitants, 700 chambres, un auditorium de 900 places, 20 salles de travail de 10 à 50 personnes, 3 restaurants, un club de 300 personnes, 3 bars.

Total ...............45000m²

A l'Est une capacité de place de 200 petits voiliers de 2m X 4,50m soit 20mX100m.

A l'Ouest une capacité de place de 80 petits voiliers soit 20X50m.

Ce pôle peut organiser des régates

  • à l'Est : 2 ronds olympiques de diamètre 1,2 à 2 milles chacun regroupant 4 séries de bateaux à départs différés

  • à l'Ouest : 1 rond olympique regroupant 2 séries de bateaux.

Le choix de mettre les régates au pôle sud est fait car 3 stades de régates sont seulement disponibles sur la mer à cet emplacement.

De plus, pour les voiliers de croisière, seule la lagune présentera un abri assez vaste.

Le bâtiment du sud s'étagera dans la montagne en créant des terrasses, les toits en panneaux solaires thermiques et photovoltaïques exposés au sud créeront un jeu similaire aux cultures en terrasses.

Les habitants, au gré des couloirs, des fenêtres, des terrasses seront toujours en présence de la mer.

Une île harmonieuse pour les habitants résidents ou les visiteurs.

Le but est de créer des conditions économiques et environnementales harmonieuses pour ceux qui vivent depuis longtemps à Gadeokdo..

Habitants actuels: 3000 à 3500 habitants


Sur ce nombre : 2000 pourront trouver une activité sur l'île

  • 50 activités de pêche et d'aquaculture

  • 50 – 100 administration, police, entretien général, bâtiments, routes

  • 1500 à 1800 dans les nouvelles activités touristiques, entretien, accueil, restauration. …

300 à 1000 habitants devront chaque jour aller travailler à Pusan car leur qualification ne leur permettra pas de trouver un travail à la hauteur de leurs capacités.

200 à 300, à l'inverse devront venir de Pusan et s'installer pour la gestion de la nouvelle station.

Des logements à terre ou dans la cité flottante ou dans la cité sud devront être prévus.

 


Surface de vie

Surface au sol m²

Moyenne

A terre (sur deux niveaux)

Equipements collectifs necessaires(mairie, école)

85 0000


45 000

15 000

Les congressistes, les vacanciers, les régatiers viennent de 4 jours à 2 semaines :

2500 personnes sur 1700 chambres.

Réparties:

1000 au nord
700 au sud 8 niveaux





30 000
21 000





18 000
4 000

Salle de travail, auditorium, salles collectives

Au nord

Au sud



22 500

10 000

15 000

2000

Salles de restaurant, communs, sanitaires,...

31 000


Espaces pris par les bateaux

35 000




Espaces de déplacement

  • Sentiers 75000 m²

  • Routes 90000 m²

  • Rue de village 50000 m²

  • Places publiques 30000 m²

  • Pontons 24000 m²

  • Tramways 40000 m²

Occupation de l'île en personnes/jour

3500 à 4000 habitants à l'année 1 277 500

Congressistes, vacanciers, régatiers :


Nb de jours

Taux de remplissage

Nb de personnes

Personnes/jour

Eté

90

80%

2 000

180 000

Printemps, automne

Semaine 130

Weekend 50

50%

80%

1 250

2 000

50 000

100 000

hiver

Congés 90

30%

750

67 500









Total

397 500


Navigateurs sur voilier : en moyenne 1500 personnes pour 1000 bateaux


Eté

90 j

1 500 personnes

135 000 personnes

WE printps/autom

50 j

1 500 personnes

75 000 personnes

Semaine printps/autom

130 j

200 personnes

26 000 personnes

WE hiver

25 j

150 personnes

3 750 personnes

Semaine hiver

65 j

30 personnes

1 950 personnes



total

241 700


Les visiteurs à la journée


Eté

90 j

7500 visiteurs

675 000 visiteurs

WE printps/autom

50 j

7500 visiteurs

375 000 visiteurs

Semaine printps/autom

130 j

1500 visiteurs

195 000 visiteurs

WE hiver

25 j

1500 visiteurs

37 500 visiteurs

Semaine hiver

65 j

200 visiteurs

13 000 visiteurs



total

1 295 500


Occupation prévisible de l'île

Au minimum de 3500 + 750 +30 +200 = 4 480 personnes

Au maximum 3500 + 2500 + 1500 +10000 = 17 500 personnes

Avec une moyenne de 9000 personnes.

En général la population sera de 10 000 à 14 000 personnes, à gérer, nourrir, occuper.

Les limites

Il est important de limiter en nombre les visiteurs en promenade, les congressistes en dehors du travail, les navigateurs qui se promènent.

La bonne préservation et la bonne économie de l'île demandent une activité relativement constante dans le temps.

Cela conduit à valoriser les activités régulières : les congrès, la recherche, l'entretien des infrastructures, des bâtiments, de la nature, la pêche, le peu d'agriculture.

Tout ceci afin que la vie soit harmonieuse, que les visiteurs, les habitants résidents se respectent, aiment et respectent l'île et sa nature.

Le développement de l'île se fera progressivement :

  • Construction progressive du tramway

  • Aménagement et développement progressif de la lagune

  • Aménagement du pôle sud

  • Amélioration progressive de l'habitat des résidents.


Circulation

La route de desserte est réservée à l'entretien et à la sécurité.

Le transport des personnes se fait :

  • par le tramway, en relais du métro de Pusan

  • par le service de navettes maritimes régulières autour de l'île et depuis Pusan

  • par les chemins piétonniers

  • un ou deux parkings situés devant l'entrée de l'île (éventuellement pour les résidents).
    Garer les voitures particulières sur de petites îles, avec l'augmentation des revenus et du nombre de voitures, dégrade beaucoup la qualité de la vie.

Les rames de tramway de 100 à 125 personnes auront une fréquence de 5 à 10 mn pour la partie Nord et de 10mn pour la partie Sud.
Cela suffit à la desserte de l'île.

Energie

L'apport solaire journalier au m² varie de 3,82 à 4,60 kWh par m² par jour.

C'est assez régulier.

Pour la cité sur l'eau,

les besoins de chauffage pour 68 000 m² correctement isolés sont de 28 700 KWh par jour pendant les mois d'hiver.

Les besoins d'électricité sont de 3,2 KWh/congressiste et de 0,4KWh/visiteur

Soit un besoin de 6400 KWh/jour

Les surfaces de toit exposées au sud sont 30 500 m².

12000 m² sont affectés au chauffage avec un rendement de 60% (moyenne 4KWh/j)

18500 sont affectés à la production électrique, un rendement de 15% et une perte de 24%. La production est de 6500 KWh/j.

Annuellement, la production est excédentaire en électricité :

2 362 000 KWh pour un besoin de 1 100 000 KWh

Un équilibre cependant sera nécessaire entre le jour et la nuit.

Pour le Pôle Sud

Le bilan est équivalent.
Surface de toit : 17 500m²

Surface affectée pour le chauffage 7 500m²

Surface pour la production électrique 10 000m²

L'équilibre est obtenu pour l''hiver, et excédentaire sur l'ensemble de l'année.

Pour l'habitat à l'année, les bâtiments publics

Cela demandera une évolution pour arriver à une neutralité énergétique.

Elle sera plus difficile à atteindre.

Eau

Les besoins d'eau des habitants actuels et futurs avec le développement prévu demande beaucoup d'effort pour ne pas la gaspiller et en avoir suffisamment :

  • recueillir les écoulements des rigoles

  • création de réservoirs près de la lagune

  • station d'épuration pour recycler l'eau

  • sans doute double circuit d'eau : sanitaires, eau potable