7 juillet 99

AQUITAINE INNOVATIONS REMPORTE LA COURSE DE L’EUROPE

Au prix d’une régate acharnée entre Gênes et Lorient le plan Finot-Conq de Yves Parlier a finalement pris le meilleur sur les autres monocoques de la Course de l’Europe.

carte provenant du site d'Aquitaine Innovations Son plus dangereux adversaire a été incontestablement Whirlpool/Europe 2 barré par Catherine Chabaud.

Chacun de ces deux bateaux a en effet remporté une étape :
* la première entre Gênes et Bénalmadena pour le monocoque bleu de Yves,
* la seconde entre Benalmadena et Lorient pour le voilier jaune de Catherine
Aquitaine Innovations étant finalement déclaré vainqueur au temps  : 8 jours 21 heures et 47 minutes de course soit 4 heures de mieux que Whirlpool-Europe 2


http://www.cr-aquitaine.fr/parlier

Les deux équipages ont manifestement pris un grand plaisir à régater surtout dans la deuxième étape où ils ont quasiment été toujours à vue, Whirlpool-Europe 2 l’emportant finalement de deux petites minutes à Lorient. Pour Yves comme pour Catherine la course a été riche d’enseignements. Cette dernière, qui n’avait jamais pu pousser son bateau à ce point, l’a vu capable de rivaliser avec le 60 pieds référence de la génération précédente.
Pour Yves cette course constituait avant tout son grand retour à la compétition après le terrible accident de parapente que l’on sait. A bord d’Aquitaine Innovations, officiait la navigatrice anglaise Ellen Mac Arthur, une jeune femme que Yves retrouvera en octobre pour la Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Cartagena.
Autre Finot-Conq engagé dans la Course de l’Europe, Le Havre 2000 barré par Eric Dumont a terminé à la 4ème place. Il est vrai que Eric ne pouvait espérer rivaliser en vitesse avec des voiliers bien plus jeunes et bien plus légers.

La Course de l’Europe aura malheureusement été endeuillée par la disparition de Nicolas Florin, équipier du trimaran La Trinitaine, tombé à l’eau lors de la première étape. A l’issue de l’épreuve, les coureurs des deux catégories exprimaient leur volonté de se rencontrer à travers leurs associations de classe (IMOCA pour les monocoques, ORMA pour les multicoques) afin de réfléchir ensemble à des équipements plus adaptés pour le repérage de marins tombés à l’eau.

 

Page d'accueil/Home page: www.finot.com