Vendee Globe 2004-2005

 

Bravo Vincent ! Bravo PRB !

Le 2 février 2005, les Sables d’Olonne acclament Vincent RIOU, brillant vainqueur du Vendée Globe.
Sur son fidèle PRB, conçu par le groupe finot, il n’aura mis que 87 jours pour boucler ce tour du monde en solitaire, améliorant de presque 6 jours le record de Michel Desjoyeaux, établi en 2001 sur le même bateau.

Nous voulons saluer ce grand marin, qui a mené une course exemplaire. Sa victoire fait du 60 pieds open PRB le premier bateau à gagner 2 Vendée Globe successifs !

photo Vincent Riou  

Bravo à tous les coureurs !
Bravo à nos 5 bateaux qui sont actuellement dans les 8 premiers !
Bravo aux sponsors, constructeurs, préparateurs, voiliers et organisateurs qui ont participé à la réussite de ce Vendée Globe !

Pascal Conq, David de Prémorel et Guillaume Verdier (à son compte depuis 2001) ont assuré le suivi de ces 5 bateaux et leur amélioration.

Suivant les moyens investis, les travaux ont porté sur une maintenance approfondie ou une refonte complète du bateau. Ainsi sur PRB, seule la plate-forme reste d’origine : nous avons dessiné un nouveau plan de voilure, une nouvelle quille, un nouveau bulbe, de nouveaux gouvernails, de nouveaux ballasts ; le gréement a été remplacé. L’ensemble des transformations effectuées et une préparation très poussée ont permis d’alléger le bateau d’environ 600 kg. Elles ont sensiblement amélioré ses performances.

PRB, Vincent Riou Temenos, Dominique Wavre vmi, Sébastien Josse
Arcelor Dunkerque, Joe Seeton Hellomoto, Conrad Humphrey

Pourquoi les bateaux sont-ils allés encore plus vite ?

Parce que les coureurs ont passé encore plus de temps à analyser des données météo plus nombreuses et plus fiables, disponibles grâce à l ‘amélioration des moyens de communication.
Parce que les trajectoires s’en sont trouvées encore plus optimisées.
Parce que les coureurs se préparent de façon intensive pendant plusieurs années.
Parce que, en course, les coureurs font marcher leur bateau plus souvent au maximum.
Parce que les bateaux ont progressé, même s’ils sont devenus plus pointus et sollicitent plus le skipper et le matériel.
Parce que les conditions ont été favorables dans la descente de l’Atlantique et le grand Sud a été clément pour la tête de la course.

Pourquoi les anciens bateaux continuent-ils à être performants ?

Dès leur conception, en accord avec les skippers, nous avons choisi de dessiner des bateaux solides, fiables, faciles à mener : équilibrés à la gîte, ne fatigant pas trop le pilote, et enfournant peu. Ces bateaux peuvent soutenir des vitesses moyennes élevées.

C’est avec cette philosophie que nous avons conçu les bateaux vainqueurs des quatre derniers Vendée Globe. : 1992, 1996, 2000, 2004 avec Alain Gautier, Christophe Auguin, Michel Desjoyaux, Vincent Riou.

Actuellement, une nouvelle tendance se profile : nos prochains bateaux seront plus pointus avec des vitesses maximales plus élevées, mais ils resteront faciles à mener.

Le Vendée Globe est une bonne base d’expérimentation pour nos bateaux de série pour lesquels nous recherchons une vitesse moyenne importante sans fatiguer l’équipage, une grande solidité et une grande fiabilité.
C’est suivant ces objectifs que nous progressons dans la conception de nos bateaux.

Nos bateaux de croisière en production

Nos bateaux de courses

 

Page d'accueil/Home page: www.finot.com