La recherche au Groupe Finot

 

Faire progresser les bateaux par une meilleure conception et une meilleure construction.

Le progrès s’articulent autour de la recherche.

Cette recherche s’appuie sur :

  • La réflexion et le raisonnement scientifique pur
  • La réflexion et le raisonnement organisationnel

Par exemple, le principe d’Archimède conduit au raisonnement scientifique pur, mais le raisonnement organisationnel nous a conduit au gréement d’Aquitaine Innovations ou au gréement CWING. Mais ce raisonnement atteint ses limites.

Le progrès s’appuie sur des calculs :

  • Calculs de VPP (Velocity, Prevision, Program;)
  • Calculs d’écoulement
  • Calculs d’éléments finis
  • Des essais en bassins
  • Des mesures en vraie grandeur

 

maquetteeau.jpg (6081 octets)

maquettevague.jpg (7096 octets)

 

1ère recherche 

Actuellement, nous travaillons sur l’amélioration des carènes et la recherche du meilleur compromis entre trois éléments : le passage dans le clapot, l’enfournement et le confort.

Thibaud Tincelin a testé 2 carènes sur des maquettes de 2m de long dans le bassin de carène de Delph.

Ces tests ont nécessité 300 tirs (un tir correspond au déplacement de la maquette dans le bassin).

Le but est d’étudier l’influence des parties émergées du bateau dans deux configurations :

  • dans le clapot au près
  • au portant à grande vitesse (problème de l’enfournement).

Les modèles actuels ne tiennent compte que des parties immergées.

 

2ème recherche

Mesure des efforts qui s’appliquent sur le bateau en mer.

Paolo Manganelli, à Southampton met en place un système de mesures des efforts supportés par le bateau dans la mer

Nous souhaitons avoir une boite noire qui enregistre et mémorise les forces importantes appliquées au bateau lors d’une course comme le tour d’Italie ou le Vendée Globe.

Ces mesures seront à la disposition du coureur en temps réel, ce qui lui permettra de réguler la vitesse du bateau dans les vagues, mais également, après la course, elles seront stockées et dépouillées et apporteront de précieux renseignements dans un domaine actuellement méconnu.

 

3ème recherche

A l’Université de Lorient, nous collaborons avec Christophe Baley pour étudier la fatigue des structures des bateaux :

  • Résistance au cisaillement des composites en fonction de leur mise en œuvre et des chocs reçus
  • Longévité.

 

 

 

Page d'accueil/Home page: www.finot.com